La vocation première d’un entretien d’embauche (en Allemagne) est de mieux connaître le candidat. Les questions posées par les recruteurs ont pour but de savoir si l’impression qu’ils ont sur le candidat est correcte. Le candidat, d’autre part, peut et doit quant à lui vérifier si le poste et la culture d’entreprise lui conviennent. La préparation est essentielle, en particulier pour les candidats, afin de ne pas faiblir devant les questions qui leur seront posées. Pour vous aider à savoir à quoi vous attendre, nous vous avons listé les questions d’entretien d’embauche les plus courantes en Allemagne et nous vous expliquerons comment y répondre avec pertinence…

Questions d’entretien d’embauche en Allemagne : Une bonne préparation porte ses fruits

Ce qui est certain, c’est que des questions sont posées à chaque entretien d’embauche en Allemagne. Le recruteur souhaite vous connaître et savoir si vous êtes apte à occuper le poste et à intégrer l’équipe. Bien sûr, la meilleure solution qu’il a à sa disposition est de vous poser des questions.

Pour vous, cela signifie que lors de la préparation de l’entretien, vous devez non seulement collecter des informations sur l’entreprise et votre emploi potentiel, mais également vous préparer aux éventuelles questions que vous êtes le plus susceptible de rencontrer.

Bien sûr, personne ne peut prédire à l’avance quelles questions vous seront posées lors de l’entretien d’embauche. Mais il y en a beaucoup qui sont récurrentes. Et c’est celles-ci qui nous intéressent dans cet article.

Savoir à quoi vous attendre vous donne une plus grande confiance et peut vous aider à mieux réagir à la conversation et à donner de bonnes réponses qui convaincront la personne à qui vous parlez. Mais s’il vous plaît ne faites pas l’erreur d’apprendre des réponses par cœur et de les utiliser que lorsque la question adéquate est posée. La conversation devient alors invraisemblable.

Il vaut mieux connaître les questions récurrentes afin de s’y préparer et ne pas égrener des phrases entières ou toutes faites. C’est largement suffisant si vous travailler les différentes questions à l’avance et que vous réfléchissez à la façon dont vous pourriez y répondre.

100 questions typiques lors d’un entretien d’embauche en Allemagne

La sélection suivante énumère 100 questions typiques posées en entretien.

Cela devrait vous permettre de vous préparer et de réfléchir à ce que vous pourriez répondre. Bon nombre de questions donnent matière à réflexion – elles permettent non seulement de vous mettre dans l’ambiance de l’entretien, mais aussi de vérifier à l’avance pourquoi vous voulez le poste ou si vos qualifications professionnelles et personnelles correspondent au poste que vous recherchez.

Voici donc 100 questions typiques d’entretien et des conseils sur la manière d’y répondre :

Catalogue de questions : des questions introductives utilisées avec plaisir lors des entretiens en Allemagne

· Parlez-nous un peu de vous

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

En Allemagne, après le court Smalltalk pour détendre l’atmosphère, la première phase de l’entretien est généralement consacrée à la présentation du candidat et les recruteurs allemands utilisent souvent cette question pour marquer le début de cette phase. L’objectif ici est de résumer les informations les plus importantes sur vous-même en trois à cinq minutes à peine. En plus des faits les plus importants sur vous-même, vous devez aussi exposer brièvement votre carrière professionnelle.

Pour vous aider, voici une structure de trois étapes: je suis … Je peux… Je veux… Ces aspects peuvent vous aider à trouver un fil conducteur pour votre réponse. Après une introduction sur votre personne avec votre nom, votre âge et votre formation ou vos diplômes, vous pouvez évoquer vos capacités. Quelles sont vos spécialisations ? Quels projets avez-vous supervisés, quelles qualifications et expériences ont été collectées ?

Enfin, parlez du futur, de vos objectifs, tout en y intégrant vos motivations à travailler dans l’entreprise et à exercer le poste pour lequel vous avez candidaté. Comment allez-vous utiliser vos connaissances et vos compétences ? Quels objectifs et quels plans avez-vous pour le poste ? Comment voulez-vous contribuer au succès de l’entreprise et quelles idées y contribuent ?

Autres questions utilisées pour démarrer la conversation
  • Pourquoi devrions-nous vous engager ?
  • Que pouvez-vous faire pour nous que les autres ne peuvent pas ?
  • Pourquoi voulez-vous ce travail ?
  • Pourquoi arrivez-vous trop tard ? (pure provocation)
Ce qui convainc vraiment les recruteurs allemands

Qu’est-ce qui impressionne le plus les chargés de recrutement en Allemange ? des objectifs de carrière élevés ? L’ambition ? Les succès ? Ou une forte motivation personnelle ? Les deux chercheurs en gestion Kaitlin Woolley de la Johnson Graduate School of Management et Ayelet Fishbach de la Booth School of Business ont également souhaité le découvrir et ont mené à bien quelques expériences sur un total de 1428 sujets. Ils devaient d’abord évaluer les déclarations faites lors de l’entretien d’embauche puis décider ensuite, lors d’entretiens simulés, quels candidats ils auraient embauché. Le résultat a surpris tout le monde.

Finalement, ce ne sont pas les candidats avec un niveau d’ambition élevé qui ont été retenus, mais ceux qui étaient les plus motivés. Donc, les candidats qui pouvaient expliquer pourquoi le poste était si spécial à leurs yeux. En d’autres termes, laissez transparaître pourquoi le poste et les missions font sens pour vous.

Questions sur la motivation du candidat

· Quel objectif poursuivez-vous en postulant à cet emploi ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

Les entreprises allemandes recherchent des employés motivés et dévoués, déterminés à réussir et à faire leur travail avec enthousiasme. De nombreux professionnels des ressources humaines allemands s’interrogent donc sur la motivation des candidats. La question centrale est donc : pourquoi vous postulez dans cette entreprise et à ce poste exactement ?

Trouver un nouvel employé et pourvoir un emploi prend du temps et coûte cher. C’est pourquoi les recruteurs sont désireux de trouver des employés qui se soucient vraiment de leur travail et souhaitent rester à long terme dans l’entreprise. Vous devez exprimer votre motivation de manière convaincante. Réfléchissez d’avance à la manière dont vous pouvez répondre à la question sur votre motivation.

Qu’est-ce qui rend cette entreprise si attrayante pour vous ? Quelles sont vos projets à long terme ? Visez-vous un poste avec plus de responsabilités ? Quelles perspectives d’avenir vous ont poussé à postuler ? Plus votre motivation est crédible, plus vos chances sont grandes.

Autres questions sur la motivation du candidat
  • Pourquoi n’avez-vous pas encore trouvé un nouvel emploi ?
  • Pourquoi voulez-vous quitter votre emploi précédent ?
  • Qu’est-ce qui vous a déplu dans votre ancien travail ?
  • Qu’est-ce qui vous manquera le plus de votre précédent emploi ?
  • Vous pensez quoi de votre dernier patron ?
  • Que savez-vous de notre entreprise ?
  • Que savez-vous de notre secteur d’activité ?
  • Combien avez-vous gagné auparavant ?
  • Quel salaire avez-vous en tête ?
  • Combien de temps faudrait-il pour que vous nous apportiez une première contribution significative ?
  • Seriez-vous prêt à déménager ?
  • Avez-vous des questions pour moi ?
  • Si vous deviez recruter quelqu’un pour ce poste, à quoi feriez-vous attention ?

Questions sur la personnalité et les forces et les faiblesses

· Quelles sont vos faiblesses ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

La question typique sur les faiblesses de l’entretien d’embauche est à la fois détestée et redoutée par les candidats. Bien sûr, on peut essayer de répondre à la question des faiblesses en n’y répondant pas, en esquivant, tournant autour du pot ou faisant un beau discours. Mais ça n’est pas une bonne idée !

Les études le montrent : celui qui répond à la question sur les faiblesses lors de l’entretien avec toute sincérité (donc en admettant une ou deux véritables faiblesses), multiplie par cinq ses chances d’obtenir le poste. Trois études portant sur environ 2 000 sujets au total confirment cela. Il s’est avéré que ceux qui dressaient un portrait trop parfait d’eux-mêmes obtenaient de moins bons résultats que ceux qui étaient sincères..

Autres questions sur la personnalité, ainsi que sur les forces et les faiblesses
  • Veuillez nommer trois choses positives que votre ancien patron dirait sur vous.
  • Et que dirait-il de négatif sur vous ?
  • Quels sont vos points forts ?
  • Donnez-moi des exemples d’idées que vous avez mises en œuvre.
  • Quelle est votre plus grande erreur – et qu’avez-vous appris de cela ?
  • Si je demandais à votre ancien chef quelle formation serait importante pour vous – que répondrait-il ?
  • Quelles sont les trois qualités qu’il vous manque ?
  • De quoi avez-vous le plus peur ?
  • Donnez-moi un exemple où vous avez obtenu des résultats supérieurs à la moyenne et inférieurs à la moyenne.
  • Pouvez-vous décrire comment avez-vous réagit lorsque vous avez été critiqué pour votre travail ?
  • Qu’est-ce qui vous irrite le plus chez les autres et comment vous y prenez-vous ?
  • Dites-moi quelque chose sur vous que vous pensez que je devrais savoir.
  • Qu’aimeriez-vous avoir atteint dans cinq ans ?
  • Dans quel(s) domaine(s) aimeriez-vous orienter votre carrière ?
  • Quelle est la plus grande réalisation que vous avez accomplie en dehors de votre profession ?
  • Quels sont vos plus grands rêves ?

Questions sur la façon de travailler

· Comment décririez-vous votre style de travail ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

Chacun travaille différemment, mais au sein d’une équipe, il faut être uni pour mener à bien des projets et obtenir ensemble les meilleurs résultats possibles. Cinq solitaires qui travaillent mieux seuls et ont du mal à faire des compromis peuvent difficilement donner une équipe performante.

Vous pouvez gagner des points dans cet entretien si votre façon de travailler correspond à votre entreprise et à votre poste. Le travail d’équipe est-il important dans l’entreprise / pour le poste que vous visez ? Alors vous devriez en tenir compte dans votre réponse. Des instructions et des responsabilités claires sont-elles requises ? Alors foncez.

Cependant, vous ne devriez pas promettre la Lune si vous n’êtes pas en mesure de l’atteindre ! L’entreprise pourrait au plus tard s’en rendre compte au cours de la période d’essai et vous pourriez avoir des problèmes.

Autres questions sur la façon de travailler
  • Comment vous motivez-vous ?
  • Quel a été le dernier projet sur lequel vous avez travaillé et quel a été le résultat ?
  • Quelles techniques ou outils utilisez-vous pour vous organiser ?
  • Que feriez-vous si vous saviez qu’il vous est impossible d’accomplir vos tâches quotidiennes ?
  • Comment prouver votre confiance dans votre nouvelle équipe le plus rapidement possible ?
  • Que ressentez-vous lorsque vous recevez une réponse négative ?
  • Racontez-moi la dernière fois que vous avez critiqué un(e) collègue. Comment vous y êtes-vous pris ?
  • Avez-vous déjà travaillé dans une équipe où un ou plusieurs se sont reposés sur le travail des autres ? Comment l’avez-vous géré ?
  • Comment gérez-vous le changement ?
  • Quelle tâche était trop difficile pour vous et comment avez-vous résolu le problème ?
  • Qu’allez-vous entreprendre dans les 30 premiers jours de votre prise de poste ?

Questions culturelles / adaptation

· Qu’est-ce qui vous a intéressé dans cette entreprise ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

En plus de votre façon de travailler, en tant que personne, vous devez également partager le même état d’esprit, les mêmes valeurs que l’entreprise. Les questions culturelles comme celles-ci lors d’entretiens permettent aux professionnels des RH d’avoir une image plus complète et meilleure de vous. Il s’agit pour eux de compléter l’impression qu’il se font de vous et donc de prendre une décision bien fondée.

Répondez par conséquent en montrant que vous et la société avez beaucoup en commun. S’agit-il d’une pensée et d’une action tournées vers l’avenir ? Une contribution à la société ? L’utilisation durable des ressources ? Recherche et développement dans un domaine qui vous inspire ? L’attitude qui prévaut envers les employés ainsi que la culture d’entreprise ?

Recherchez et informez-vous de manière approfondie sur le futur employeur afin de justifier votre réponse.

Autres questions culturelles
  • De quoi étiez-vous responsable dans votre ancien travail ?
  • À quoi ressemble l’entreprise idéale pour vous ?
  • Quel serait un environnement de travail idéal pour vous ?
  • Quand avez-vous été le plus satisfait de votre travail ?
  • Quelle culture vous intéresse le plus – structurée ou entrepreneuriale ?
  • Parmi ces affirmations, qu’est-ce qui vous correspond le plus : vous êtes soucieux des détails – vous êtes visionnaire ?
  • Qu’est-ce qu’il y a de mieux : un patron aimé ou craint ?
  • Quelles sont les qualités clés d’un bon leader ?
  • Et d’un mauvais ?
  • Quelle est la différence entre bon et extraordinaire ?
  • Quels conflits avez-vous vécu dans vos emplois précédents ?
  • Si j’étais votre patron et que je vous demandais quelque chose dont vous n’êtes pas convaincu, que feriez-vous ?

Questions pièges sur les réseaux sociaux (exemple)

· Sur Twitter, écrivez-vous souvent que vous n’êtes pas motivé ? Êtes-vous quelqu’un qui a besoin d’être très motivé ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

Ceux qui sont actifs sur le net ne devraient pas être surpris d’apprendre que les recruteurs y recherchent des candidats. Généralement, cela n’est pas dangereux, surtout si vous faites bien attention à la façon dont vous vous présentez en ligne. Cependant, certains recruteurs essaient de poser des questions pièges en utilisant toute information récoltée sur vous et qui ne correspond pas à l’image du candidat parfait.

En règle générale, vous devriez y accorder le moins d’attention possible. Les questions pièges ont pour objectif de vous déstabiliser et de vous attirer en dehors des sentiers battus. Ne permettez pas cela et montrez que vous avez toujours le contrôle de la situation.

Par exemple, les réponses au niveau méta sont possibles, telles que : cela ressemble à une question piège pour moi. Je préférerais vous parler du poste pour lequel je postule… .

Autres questions au sujet des réseaux sociaux
  • Nous avons trouvé une vidéo sur le net vous montrant en train de jouer lors d’un tournoi en salle. Vous commettez une faute sur un coéquipier, ce que l’arbitre n’a pas remarqué. Ignoreriez-vous encore aujourd’hui les règles si cela vous avantage ?
  • Vous écrivez dans votre candidature que vous avez de bons contacts dans votre secteur. Sur LinkedIn, ni les personnes concernées ni vos collègues n’apparaissent pas dans vos contacts. Comment expliquez-vous cela ?
  • Sur Facebook, vous appartenez à un groupe de femmes qui déclarent ne pas vouloir porter de sous-vêtements. Pensez-vous que cela pourrait perturber la tranquillité d’esprit si nos clients le découvraient ?
  • Avez-vous déjà posté un commentaire personnellement offensant sur un blog ? Nous avons trouvé quelque chose l’autre jour sur le blog… Comment s’appelait le blog déjà…?
  • Au cours de notre recherche, nous avons constaté que vous surfiez souvent sur le net pendant les heures de travail lors votre précédent poste et que vous aviez posté des commentaires sur d’autres sites. Était-ce autorisé dans votre emploi précédent ou n’y étiez-vous pas assez occupé ?
  • Votre CV montre que vous avez effectué une formation entre mars et juillet. Sur votre profil Facebook, nous avons trouvé à de cette période presque exclusivement des photos de plages de Thaïlande. En quoi consistait exactement la formation ?
  • Dans votre blog, vous décrivez à quel point vous détestez travailler avec des collègues qui ne parlent même pas votre langue maternelle correctement. Comment évaluez-vous votre compétence interculturelle ?
  • Sur le profil d’un de vos meilleurs amis sur Facebook il y a une photo de vous qui vous montre dans un état assez désolant à une fête. Sur les profils de vos autres amis, nous avons vu des images similaires. Cela pourrait-il expliquer la mention assez bien de votre bachelor ?
  • Sur Instagram, vous vous intéressez presque exclusivement aux actrices pornos. Connaissez-vous ces dernières d’un emploi précédent ?

Questions spontanées et déstabilisantes

· Pourquoi utilise-t-on du feutre dans la conception d’une balle de tennis ?

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

Le plus frustrant : vous ne pouvez généralement pas connaître la bonne réponse à de telles questions. En effet, soit il n’y a pas du tout de réponse correcte, soit il ne faut tout simplement pas répondre correctement dès la première tentative. Tant de candidats réagissent avec panique et insécurité !

Il ne s’agit pas de donner la réponse parfaite. Alors ne vous laissez pas mettre sous pression. Vous pouvez souvent marquer des points en étant créatif et en proposant une solution bien pensée. Vous pouvez prendre un peu de temps pour réfléchir à une réponse.

Expliquez ensuite comment vous êtes arrivé à votre résultat.

Autres questions spontanées et déstabilisantes
  • Combien de fois par jour les aiguilles d’une horloge se chevauchent-elles ?
  • Comment mesureriez-vous un avion – sans utiliser de point de comparaison ?
  • Si vous pouviez être un super-héros, quel super pouvoir choisiriez-vous ?
  • Quel animal seriez-vous ?
  • Si vous pouvez choisir d’être n’importe où dans le monde maintenant, où seriez-vous ?
  • Quelles sont les trois choses que vous prendriez avec vous sur une île déserte ?
  • Que feriez-vous si vous gagniez à la loterie ?
  • Vendez-moi ce crayon !
  • Citez-moi 10 raisons d’utiliser un stylo !
  • Que faites-vous quand vous voulez vous amuser ?
  • De quoi ai-je l’air en tant qu’intervieweur ?

La dernière question est bien sûr particulièrement perfide. Parce qu’il ne s’agit généralement pas de donner un feedback. Il s’agit plutôt de tester votre confiance en vous. Ceux qui complimentent immédiatement et de manière indifférencié, se présentent comme des courtisans potentiels qui feraient probablement tout pour ce travail

Questions sur le caractère / test de valeur

· Nommez cinq termes décrivant votre caractère.

Voici ce que vous pourriez répondre à ceci :

C’est une question/affirmation délicate, parce que vous êtes censé vous décrire et que vous pouvez avoir une grande influence sur la perception que va avoir le recruteur de vous. La confiance en soi est importante et souhaitable, mais les louanges exagérées sur soi-même sont plutôt antipathiques.

Encore une fois, vous devez vous orienter autant que possible vers les avantages que vous offrez à l’ entreprise.

Autres questions sur le caractère
  • Quelles sont les trois traits de caractère que vos amis choisirez pour vous décrire ?
  • De quoi êtes-vous particulièrement fier ?
  • Quelle est la leçon la plus importante que vous ayez apprise à l’école ?
  • Quelle a été la leçon la plus importante de vos études ?
  • Qui a façonné votre vie de manière décisive ? Comment ?
  • Y a-t-il quelqu’un dans votre carrière qui vous a changé ?
  • Quel manager est un modèle pour vous et pourquoi ?
  • Quelles sont les personnalités avec lesquelles vous vous entendez le mieux et pourquoi ?
  • Quelle a été la décision la plus difficile que vous avez eu à prendre ces deux dernières années ?
  • Quand avez-vous fait quelque chose de mal ? Comment avez-vous fait face ?
  • Qu’est-ce que vous regrettez le plus ? Pourquoi ?
  • Au moment du déjeuner vous commandez un steak cuit appoint. Le serveur l’apporte très cuit. Que faites-vous ?
  • Comment vous sentiriez-vous si vous deviez travailler pour quelqu’un qui en sait moins que vous ?
  • Supposons que vous découvriez que votre employeur fait quelque chose d’interdit – comment réagissez-vous ?
  • Quel genre de voiture conduisez-vous ?

Exemples de questions : questions utilisées dans les grands groupes

Encore et encore, les candidats se voient confrontés, au cours de l’entretien d’embauche, à des questions inhabituelles posées par les recruteurs. Il ne s’agit pourtant pas de donner la “bonne” réponse. Au contraire, la créativité, la réflexion intérieure et la pensée associative sont nécessaires ici.

Même si vous ne vous préparez pas pour un entretien d’embauche, il peut être intéressant de vous poser de telles questions et de formuler quelques réponses pour vous-même. Ceci sert notamment à travailler l’auto-réflexion et à déterminer votre positionnement.

Au fait : qu’auriez-vous répondu à ces questions malignes lors de l’entretien d’embauche ?

  • Quel a été le meilleur jour de votre vie au cours des quatre dernières années ? (Apple)
  • Comment feriez-vous pour vous démarquer au milieu d’une foule ? (Microsoft)
  • Si vous pouviez choisir une chanson qui serait jouée dès que vous entrez dans une pièce, laquelle choisiriez-vous ? (Google)
  • Quel est le manager que vous adorez le plus ? (Boston Consulting Group)
  • Combien demanderiez-vous pour nettoyer toutes les vitres de Seattle ? (Facebook)
  • Comment développeriez-vous un Facebook pour les mal-voyants ? (Facebook)
  • Comment calculeriez-vous la valeur d’une vache ? (Bain)
  • Si l’on pouvait se souvenir de vous avec une seule phrase, quelle serait-elle ? (Google)
  • À ce stade de votre vie, préféreriez-vous apprendre ou gagner de l’argent ? (Google)
  • Quand voulez-vous prendre votre retraite ? (Adobe)

Stephanie Luftensteiner, recruteur en chef d’Adidas, a de nouveau déclaré lors d’une interview quelle était la question qu’elle préférait utiliser lors d’un entretien d’embauche : “Que faudrait-il qu’il se passe pour que vous regrettiez de travailler chez Adidas ?”

La réponse à cette question en dit long sur “la motivation du candidat”, a déclaré Luftensteiner. Parce qu’il n’y a pas de bonne” réponse ici. Mais toute personne qui répond, par exemple, qu’elle serait insatisfaite si elle ne s’entendait pas avec l’équipe, indiquerait “un candidat axé sur l’équipe”.

Si, par contre, vous dites que vous regrettez de travailler chez Adidas parce que vous n’avez pas été promu, le recruteur sait que vous êtes avant tout un carriériste. Quoi qu’il en soit, chaque réponse en dit long sur votre motivation.

Questions illégales : vous n’êtes pas obligé de répondre !

Il y a des questions légales et d’autres illégales. Ces dernières ne devraient pas être posées. Néanmoins, cela peut – malheureusement – se produire. Après tout : d’un point de vue juridique, vous n’avez pas à répondre à ces questions inadmissibles, du moins pas sincèrement.

Cela inclut, par exemple, des questions telles que…

  • Êtes-vous enceinte ?
  • Prévoyez-vous avoir des enfants bientôt ?
  • Êtes-vous homosexuel ou hétérosexuel ?
  • Que fait votre partenaire professionnellement ?
  • Êtes-vous souvent malade ?
  • Quelles maladies (graves) avez-vous ?
  • Croyez-vous en Dieu ? Lequel ?
  • Êtes-vous membre d’un parti politique ?
  • Êtes-vous membre d’un syndicat ?
  • Avez-vous des antécédents judiciaires ?
  • Êtes-vous déjà été en prison ?
  • Avez-vous des dettes ?
  • Pouvez-vous bien gérer votre argent ?
  • Votre famille est-elle riche ?

Comme je l’ai dit : personne ne doit répondre à de telles questions – encore moins être honnête. À moins que la question ait un rapport clair avec le travail : un pasteur potentiel peut, bien sûr, se voir poser des questions sur sa religion, un policier peut être interrogé sur son casier judiciaire ; quelqu’un qui être amené à manipuler des denrées alimentaires peut se voir poser des questions sur les maladies infectieuses. Et parce que les femmes enceintes doivent être protégées, la question sur la grossesse doit – exceptionnellement – recevoir une réponse honnête si, par exemple, le travail est physiquement pénible et ne peut être effectué par une femme enceinte.

Dans le cas contraire, vous pouvez répondre à ces questions par un simple “non” ou par un petit mensonge, sans pouvoir être poursuivi pour cela. En dehors des questions interdites qu’il ne faut pas vous poser, il existe également des sujets tabous sur lesquels vous devriez de préférence rester silencieux.

Questions que le candidat peut poser : marquer des points avec des questions intelligentes et détaillées

Comme je l’ai déjà dit, l’entretien d’embauche en Allemagne ne consiste pas simplement à interroger, à écouter et à répondre. Dans tout entretien d’embauche structuré, il arrive donc à un moment donné que le candidat se voit demander : “avez-vous des questions ?”

S’il vous plaît, ayez toujours des questions à poser ! N’oubliez jamais cela. Parce que c’est un test. D’une part, c’est une occasion d’en apprendre davantage sur votre futur employeur, votre futur lieu de travail ou les exigences. D’autre part, les questions intelligentes en disent aussi long sur la préparation, la profondeur et l’intérêt d’un candidat.

Prenez des notes pendant l’entretien d’embauche (en Allemagne) et saisissez cette occasion pour poser des questions intelligentes sur votre futur poste.

Par exemple :

  • Combien d’employés compte l’équipe ?
  • Quelles attentes avez-vous de moi pour l’année à venir ?
  • Comment se présente la période d’apprentissage dans votre entreprise ? Qui s’en occupe ?
  • Quels sont les challenges particuliers du poste ?
  • Avec quels programmes travaillez-vous au quotidien ?
  • Avec quels autres services je vais travailler ?
  • À qui devrais-je rendre compte ? Qui est sous mes ordres ?
  • Quels moyens puis-je utiliser pour développer mon sens des responsabilités ?
  • Quelles sont les possibilités de formation continue offertes par votre entreprise ?
  • Est-il encore possible de jeter un coup d’œil à mon futur lieu de travail ?

N’ayez pas de scrupule à revenir à la charge, si le recruteur est resté inexact dans certaines de ses réponses. L’audace est toujours récompensée, mais n’en faites tout de même pas trop.

En d’autres termes : ne vous contentez pas de renverser la situation et de poser au recruteur les mêmes questions avec des rôles inversés (“Pourquoi devrais-je choisir votre entreprise?”). Vous pouvez par contre demander : “Pourquoi avez-vous choisi cette entreprise à l’époque ?”