Vous voulez en savoir plus sur les formes juridiques des entreprises en Allemagne dans l’objectif de lancer votre activité ? Voici un article qui devrait vous aider à y voir plus clair !

(Einzelunternehmen) Entreprise individuelle : contrôle total, responsabilité totale

  • bien adaptée pour démarrer un business (par exemple en tant qu’artisan, commerçant ou prestataire de services). Lors de la création de l’entreprise,
  • un seul propriétaire est désigné, pas de conflits possibles avec les partenaires, pas de capital minimum
  • responsabilité totale avec des biens privés

(Gesellschaft bürgerlichen Rechts (GbR)) société de droit civil : fusion simple d’associés / société de personnes

  • adaptée à tout partenariat d’affaires (petite entreprise, professions libérales, groupe de travail) grande liberté possible
  • pas de formalités, contrat écrit (ou pacte) recommandé, pas de capital minimum
  • les associés sont responsables des biens de l’entreprise et des biens privés

(Offene Handelsgesellschaft (OHG)) société en nom collectif : très bonne réputation, mais risque de responsabilité

  • pour faire du business avec des partenaires
  • seulement pour les commerçants, pas pour les petites entreprises, pas de capital minimum
  • les associés sont responsables des actifs de l’entreprise et les actifs privés, très bonne réputation car la responsabilité personnelle des sociétaires est engagée

(Partnerschaftsgesellschaft (PartnG)) Société de partenariat : autonomie malgré les partenaires

  • uniquement pour les professions libérales, si le droit professionnel le permet
  • pour les entreprises qui souhaitent coopérer avec des partenaires, mais souhaitent néanmoins rester autonomes
  • la société est responsable des actifs, la responsabilité des actionnaires est engagée en cas de mauvaise gestion du patrimoine privé

(Kommanditgesellschaft (KG)) société en commandite : petit capital de départ, grande indépendance de l’entrepreneur

  • pour les entrepreneurs qui recherchent un capital de démarrage supplémentaire mais qui souhaitent rester autonomes Équipe : commandités (un ou plusieurs entrepreneurs) et commanditaires (actionnaires)
  • le commandité exerce seul ses activités
  • les commanditaires sont impliqués financièrement dans l’entreprise
  • les entrepreneurs sont responsables du total des actifs privés, les commanditaires uniquement des dépôts

Suite à la lecture de cet article sur les formes juridiques des entreprises en Allemagne, laquelle pensez-vous choisir et pourquoi ? Vous avez déjà créé votre entreprise en Allemagne ? Faites-nous part de votre expérience 🙂

A bientôt pour un nouvel article.