Un entretien d’embauche (en Allemagne) est une excellente opportunité pour un emploi de rêve : vous êtes parvenu avec votre candidature à susciter la curiosité de l’entreprise. Il s’agit maintenant lors de l’entretien d’embauche de convaincre et de confirmer l’impression positive que vous avez provoqué. Cependant, la nervosité et l’insécurité jouent toujours un rôle et peuvent engendrer des blocages : alors comment se préparer au mieux ? Quelle tenue mettre pour un entretien d’embauche ? Quelles questions sont posées et comment y répondre correctement ? Ici, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir pour réussir avec succès l’étape de l’entretien d’embauche en Allemagne…

Entretien d’embauche : voici ce qui vous attend

Après avoir passé l’étape de la candidature écrite avec succès, place à l’entretien d’embauche. Vous avez de quoi être heureux car vous êtes désormais à la dernière étape avant de décrocher le job de vos rêves. Malheureusement, cela n’empêche pas la peur et les questions de gâcher la fête : qu’est-ce qui m’attend ? Comment se déroule l’entretien d’embauche ? A quoi dois-je me préparer ? Tout d’abord, ne paniquez pas, un entretien d’embauche est un défi, mais vous pouvez très bien vous y préparer.

On peut dire qu’il y a deux formes d’entretien d’embauche en Allemagne. La version classique, vous êtes invité sur le site de la société et passez un entretien physique, soit la version 2.0, sous forme d’entretien téléphonique ou vidéo, dans laquelle vous n’avez pas besoin d’être présent sur le site.

En fonction de l’entreprise et du poste, un entretien d’embauche peut être conçu de manière très différente.

Quelle que soit la forme, l’entretien d’embauche est généralement typique et passe par les mêmes étapes.

Après un peu de smalltalk, vous vous présentez en 1 à 2 minutes. Vous expliquez les grandes étapes de votre carrière jusqu’à présent, ce qui vous a été votre fil rouge jusqu’à présent et comment vous envisagez votre avenir dans cette entreprise. Ensuite, le responsable des ressources humaines vous posera des questions pour mieux vous connaître et mieux connaître vos capacités. Avant la fin de l’entretien, vous avez également la possibilité de poser vos propres questions et de traiter des aspects importants pour vous.

Le nombre de personnes représentant l’entreprise et présentent lors de l’entretien dépend de divers facteurs. Cela dépend, par exemple, de la taille de l’entreprise, du poste pourvu, etc.

En général, on peut dire que le nombre de représentants de l’entreprise augmente avec la valeur du poste, c’est-à-dire qu’il y aura plus de personnes pour recruter un spécialiste qu’un simple stagiaire.

Préparation à l’entretien d’embauche : informations et recherches

Il peut s’écouler quelques jours, voire quelques semaines entre l’invitation à un entretien d’embauche et le rendez-vous effectif. Pendant ce temps, il est important de bien préparer le grand jour. Cela signifie avant tout beaucoup de travail de recherche ; si vous ne l’avez pas déjà fait lors de la rédaction de la candidature, vous devez clarifier les questions suivantes :

  • D’où vient la société, où sont localisées ses filiales ?
  • Comment se porte la société actuellement sur le plan économique ?
  • Combien y a-t-il d’employés ?
  • Comment est définie sa culture d’entreprise ? Quelles sont ses valeurs ?
  • L’entreprise envisage-t-elle de se développer prochainement ?
  • Quelles seront vos responsabilités ? Quelles sont les attentes et les objectifs qui y sont associés ?

Des questions comme celles-ci vous aident à avoir une meilleure idée de l’entreprise et à montrer lors de l’entretien d’embauche que vous vous êtes bien préparé et que vous avez travaillé dur pour en savoir plus. Idéalement, renseignez-vous davantage sur votre employeur potentiel sur le site Web de l’entreprise. De plus, les pages d’entreprise sur les profils Facebook ou Twitter peuvent être utiles.

Il est également essentiel que vous trouviez l’endroit exact afin d’arriver à l’heure le jour J. Ceux pour qui l’entretien se déroule dans la même ville que celle où ils habitent ont un certain avantage, mais il est tout de même nécessaire de consulter l’itinéraire car ce n’est pas le jour J, avec le stress que vous aurez le temps de chercher le n° du batiment, de la porte, etc.

Toutefois, si vous devez vous rendre à un entretien d’embauche dans une autre ville, vous devez absolument prendre en compte les embouteillages et les retards lorsque vous voyagez en train et, si nécessaire, prendre un train à l’avance ou arriver un jour plus tôt et rester à l’hôtel.

Les codes vestimentaires : choisir une tenue appropriée

Une apparence soignée est essentielle pour marquer des points lors de l’entrevue. Veuillez en premier lieu respecter les bases de l’hygiène personnelle : prendre une douche, avoir des mains et des ongles propres, une coupe de cheveux soignée et, le cas échéant, une barbe bien taillée.

Beaucoup de candidats ne savent pas vraiment ce qu’ils peuvent porter pour un entretien d’embauche (en Allemagne). Retenez que vos vêtements devraient donner l’impression que vous voulez transmettre. Donc pas d’habits bon marchés et usés, mais professionnels et de qualité. Les hommes peuvent enfiler un costume, une chemise et une cravate, les femmes peuvent choisir un tailleur-pantalon ou même une jupe ou un pantalon en tissu avec une blouse assortie.

Il n’est pas nécessaire d’acheter une tenue de designer hors de prix, mais de vous habiller le mieux possible. Pas de peluches ou de fils et coutures lâches, pas de plis dans les vêtements, mais des vêtements fraîchement repassés et des chaussures propres et cirées qui complètent la tenue.

Si votre situation financière vous le permet, préférez des matériaux de haute qualité que vous pourrez réutiliser à d’autres occasions. De plus, ils pourraient être bientôt vos vêtements de travail quotidiens, en fonction du secteur. Par exemple, si vous travaillez dans des domaines plus conservateurs tels que les banques ou les assurances.

Par ailleurs, vous vous habillez pour le travail que vous visez, pas pour celui que vous avez déjà. Après tout, vous ne visez pas un job alimentaire mais bien l’emploi de vos rêves. Un look soigné signale également que vous accordez beaucoup d’importance au poste, à l’entreprise et au recruteur.

La première impression compte

Les premières secondes sont cruciales lors de l’entretien d’embauche. On suppose que dans la plupart des cas, il ne faut que 90 à 100 secondes avant que le recruteur ne décide s’il donne ou non le travail à un candidat. Cela vous laisse environ une minute et demie pour créer la première impression optimale et faire pencher la balance en votre faveur.

Cela ne signifie pas que vous ne devez pas prendre le reste de l’entretien d’embauche au sérieux, mais la première impression est d’une importance particulière. Assurez-vous que : la première impression commence avant même le début de l’entretien, à savoir lorsque vous êtes accueilli et invité à rejoindre la salle dans laquelle se déroulera l’entrevue.

Un comportement amical et professionnel, un sourire ouvert et sympathique, une poignée de main ferme – de petites choses suffisent à faire la différence. Il est important que vous aillez confiance en vous lors de l’entretien. Une bonne préparation et une tenue vestimentaire appropriée vous aideront grandement à atteindre votre objectif.

Entretien d’embauche en Allemagne : le bon comportement

Lors de l’entretien, les candidats sont nerveux du début à la fin. C’est tout à fait normal, après tout, il y a un poste à la clef pour eux et cela montre également qu’ils ont vraiment envie de l’avoir. Toutefois, l’incertitude amène beaucoup de questions. D’abord et avant tout : comment dois-je me comporter lors de l’entretien d’embauche ?

Bonne nouvelle pour tous les candidats particulièrement nerveux : lors de l’entretien, vous êtes en grande partie guidé par le recruteur. C’est lui qui prend le leadership de la conversation, ce qui vous met dans la posture (passive) du répondant. L’entrevue commence par les salutations. Classiquement, le recruteur vous tend la main en premier, vous lui tendez la votre en retour. Il vous invite à vous asseoir et vous vous exécutez.

Il n’y a pas de règles claires pour votre conduite lors de l’entretien, toutefois il existe trois aspects auxquels les professionnels des ressources humaines font attention :

  • Authenticité
  • Professionnalisme
  • Sympathie

Si vous ne faites que dans le démonstratif, que vous vous construisez une façade et essayez de montrer que quelque chose que vous n’êtes pas, vous perdrez toute crédibilité et surtout vos chances d’obtenir le poste. Les spécialistes des ressources humaines expérimentés constatent très rapidement le manque d’authenticité et en tirent les conclusions correspondantes.

Si vous ne répondez pas honnêtement ou ne faites que réciter ce que vous avez appris par cœur avant l’entretien, cela ne paraît pas convaincant et donne l’impression que vous avez quelque chose à cacher.

C’est pour cette raison que le contact visuel lors de l’entretien est important, mais veuillez svp ne pas regarder votre interlocuteur de façon trop insistante.

Si vous réussissez également à prouver votre professionnalisme – pas seulement avec des mots, mais avec votre comportement général – vos chances augmentent considérablement. Ce que vous dites n’est qu’une partie de la communication, tandis que les professionnels des ressources humaines accordent une attention particulière aux signaux non verbaux tels que le langage corporel, les gestes et les expressions faciales.

Cela paraît professionnel si, par exemple, vous apportez vos documents de candidature à l’entretien d’embauche (en Allemagne) et que vous prenez des notes durant la conversation. Bien sûr, vous devez avant tout suivre l’entretien d’embauche, mais vous signalez un intérêt pour ce qui a été dit, à travers la prise de notes et pouvez ainsi poser des questions pertinentes au cours de l’entretien.

À l’avenir, vous serez amené à travailler avec d’autres personnes et vous devez réussir à collaborer avec une équipe. Les recruteurs sont donc attentifs à la personnalité et aux compétences non techniques lors de l’entretien d’embauche (en Allemagne) afin de pouvoir savoir si vous pourrez bien vous entendre avec vos futurs collègues.

Questions et réponses : comment réagir

Il y a autant de sujets de conversation que de grains de sable sur la plage. Néanmoins, certaines questions classiques reviennent toujours, vous pouvez donc bien vous y préparer. Toutefois, vous devez également connaître vos droits : il y a des questions que l’employeur n’a pas le droit de vous poser, comme par exemple si vous voulez avoir des enfants ou si vous êtes enceinte. Dans ce cas, vous avez le droit de mentir.

Habituellement, on vous pose des questions sur votre carrière professionnelle. Ne racontez pas quelle école primaire vous avez fréquentée, mais concentrez-vous sur les points importants pour ce travail. Une autre question classique de l’entrevue est : pourquoi avez-vous choisi de postuler chez nous ?

Chaque entreprise souhaite connaître les motivations du candidat et cette question est parfaite pour cela. Par conséquent, pensez à l’avance à ce qui vous a motivé à travailler exactement avec cette entreprise.

Par exemple, l’entreprise que vous avez retenu est-elle le leader dans son secteur d’activité ? Pouvez-vous vous reconnaître dans les valeurs de l’entreprise telles que la protection de l’environnement ? Est-ce l’orientation future ? Il existe de nombreuses possibilités, mais vous devez savoir quelle est votre motivation pour répondre à la question.

L’entretien d’embauche en Allemagne comporte également des questions sur les forces et les faiblesses personnelles. D’une part, évitez les réponses telles que je suis un perfectionniste. Vous n’attirez plus aucun recruteur avec une faiblesse apparente comme celle-ci qui s’avère être en réalité une force pour l’employeur.

Il est préférable d’évoquer des caractéristiques et des connaissances sur lesquelles vous travaillez actuellement. Vous pouvez par exemple citer une faiblesse qui a l’air authentique et sympathique et montrer en même temps immédiatement votre volonté de vous améliorer.

Vous devriez également être tout aussi prudent lorsqu’on évoque votre ancien employeur : ce n’est pas le moment de parler de ça. S’il y a eu des conflits qui vous ont poussé à partir, vous devriez les taire et vous concentrer sur vos objectifs de carrière personnels.

Indiquez que vous êtes à la recherche de nouveaux défis et parlez, par exemple, des domaines de responsabilité du poste ciblé.

Ceux qui utilisent trop souvent “man” (on) partent dans une mauvaise voie

Ceux qui utilisent (en allemand) trop souvent “man” (on, en français) lors de l’entretien d’embauche sont classés dans la catégorie “peu performants” par les recruteurs. Ceci est le résultat d’une étude de Mark Murphy. Environ 1 400 sujets ont été invités à répondre à des questions typiques posées en entretien d’embauche qui ont ensuite été évaluées par un jury composé de responsables et de membres du personnel. Résultat : les personnes ayant obtenu un résultat faible lors des entretiens d’embauche ont utilisé le mot “man” presque quatre fois plus souvent que celles ayant eu un score élevé.

Ceux qui utilisent trop souvent «man» dans les entretiens d’embauche semblent étrangement éloignés de leurs propres accomplissements – comme s’ils ne parlaient pas de leurs propres expériences. Les chercheurs recommandent donc de l’utiliser avec parcimonie et conseillent d’utiliser plutôt “moi” ou “nous”.

Les au revoir en fin d’entretien d’embauche : vous l’avez fait

La fin d’un entretien d’embauche (en Allemagne) est généralement le meilleur moment pour le candidat. Ça y est, vous l’avez fait. Dans les jours qui suivent, vous saurez si votre performance a été convaincante ou non.

Comme au début de l’entretien, c’est au recruteur de mettre fin à l’entrevue. À moins que vous ne réalisiez après un court laps de temps dans qu’une coopération est totalement hors de question pour vous, car vous avez imaginé l’entreprise ou le poste de manière complètement différente. Dans ce cas particulier, vous pouvez mettre fin à un entretien d’embauche à tout moment, mais veuillez le faire gentiment et avec professionnalisme.

Les dernières minutes de l’entretien sont le meilleur moment pour poser vos dernières questions. Cela vous permet de savoir comment vont se dérouler les choses suite à l’entretien. Quand est-ce que la société prévoit-elle de revenir vers vous ? Quelles sont les prochaines étapes du processus de candidature ? Demandez au moins cela avant de dire au revoir.

Une fois que l’entrevue est terminée et que vous êtes sur le chemin du retour, prenez quelques minutes pour réfléchir. Comment s’est passé l’entretien d’embauche ? Êtes-vous satisfait de vous et de vos réponses ? Si oui, qu’est-ce qui s’est bien passé ? Si non, que voudriez-vous faire mieux la prochaine fois ?

Demandez-vous également si l’entretien a conforté l’image positive que vous vous étiez fait de l’entreprise et du poste. Si vous êtes satisfait du processus et que vous souhaitez y travailler. Enfin, vous pouvez aussi envoyer un e-mail de remerciement suite à l’entretien pour saluer la qualité de l’échange et insister sur votre motivation.